Les chaumes

Nous voici dans de très vastes (hauteur) carrières de craie souterraines presque complètement oubliées dans un bois.
Les lieux sont protégés de par l’importance des colonies de chauves-souris.
Les 10-30 premiers mètres des entrées sont totalement effondrés, les accès se font depuis le toit par des amas d’effondrement. Cette pierre blanche est très gélive, et le choc thermique aux entrées fait se déliter la pierre, on a du coup l’impression d’entrer dans des grottes… mais bien vite on retrouve de la géométrie… extractive .
Les carriers ont ici extrait à l’aiguille et au pic de gros blocs d’un à deux mètres de cotés.
 Les vides sont conséquents: 6-7m de hauteur et près d’une centaine de mètres de développement.
Nos amis Carriers ont un peu abusé : les piliers sont très étroits et les ciels bien trop larges, un exploit que cela tienne encore !
D’ailleurs les piliers de l’entrée se défruitent par éclats lentement, les carrières se referment.

le travail des hommes disparait peu à peu


TOUT LE MONDE DESCEND  :