Fort de Limeil-Brevannes – Valenton CEA

Nous aimons l’urbex mais préférons l’urbex Militaire chose plus rare et difficile !
Et quand vous ajoutez le nucléaire avec tout un pan de l’histoire du pays  au travers du CEA cela deviens … Géant !
A l’origine, batterie d’infanterie dépendant du fort voisin de Villeneuve.
Le Fort de Limeil fut transformé a partir de 1954 par le CEA afin d’effectuer des recherches sur l’atome et concevoir la bombe H.
C’est au sein d’un vaste terrain clos de 13 Ha que le CEA de 1952 à 1999 se développa avec d’innombrables bâtiments imbriqués.
il ne reste presque plus rien de l’activité passée mais l’on devine les défis titanesques demandant de délirantes infrastructures toujours bricolées afin d’aller étudier l’invisible, le coeur des explosions.
pour résumer :
Une belle zone, pas trop de casse, pas de ferraillage, pas de tags, un clodo sympa assoupis au coin du feu!
Ce centre est l’ancienne propriété du CEA, on distingue dans ses zones différents usages :

  • Recherche : quelques laboratoires souterrains en fort mauvais état sont disséminés sur la zone, quelques inscriptions interessantes comme Laser…,
  • Immobilier: Plein de bureaux assez communs bien de l’époque, du vitrage repeins à la glycéro comme pour travailler sans le regard de ses voisins de bureau, des boites à lettres sous forme de petits coffres forts indéboulonnables, une bibliothèque, une cantine, des postes de garde, un gigantesque hall de recherche Laser construit dans un des anciens fossés !
  • informatique: les vestiges du supercalculateur Osiris…

Une part de la folie des hommes peux se ressentir en ce lieu.

ici on concevait le Bombe H.
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Update Mai 2013:

Nous sommes retournés au CEA de Limeil.
Et nous lui avons dit au revoir.
Tout est détruit.

Le CEA a été habité par des centaines de ROMS durant une année grâce a a l’inaction des pouvoirs publiques…
Il en résulte que le site est dévasté, plus un bout de métal nul part, tout est défoncé , c’est plein de merdes humaines partout… bref, oubliez cet endroit qui emporte ainsi ses secrets et ses souvenirs et ses pollutions dans l’oubli (Edit AlfredIT, pas dans l’oubli, dans la casse du coin!).
Quelques photos sont mises en bas pour comparaison. On peut dire que si c’était relativement cassé en 2012, c’est totalement le délire en 2013. La première série est l’origine de février 2012, la seconde est de Mai 2013.
Au revoir le CEL, Centre d’Etudes de Limeil- Brevannes.

Depuis 2014 le site est propriété des Sapeurs Pompiers de Paris tout comme son Voisin.

2012

2013: