CTPS – St Genevieve

CTPS – St Genevieve

Elle est discrète Genevieve , mais elle a plus d’un tour dans son sac !

Une entrée très peu commune en pleine masse, des roulages d’accès aux chantiers en voutes maçonnés tout aussi étonnants et des quartiers d’exploitations très vastes et tout en longueur !

Et puis elle se cache bien au milieux des autres…

Cette carrière de calcaire avait un gros défaut :

elle n’as qu’un seul accès véhicule très long et donc potentiellement fragile, a cause de ça on trouve une premier puits carre et ensuite a un carrefour un autre équipé d’une échelle servant de sortie de secours en cas d’éboulement de l’entrée.

L’organisation de la carrière est assez unique pour une carrière relativement récente. En effet on trouve deux gigantesques ateliers de débit de la matière et de façonnage au sein même de la carrière, y compris les bureaux et zones d’entretiens des véhicules.

La plus grande zone de débit possède deux énormes ponts roulant pouvant lever 15 tonnes… tout a coup l’on se demande comment ce monstre a été entré ici et comment il a été monté au ciel à pres de 7m…

Ce qui est intéressant c’est que la Carriere à eue au moins deux vies:

  • la Première Carriere est plus haute et parfois remblayée possiblement exploitée par Fèvre
  • La deuxième plus moderne exploitée a la haveuse en recoupant les deux étages ce qui a créé ces immenses galeries toutes parallèles.

Apparemment l’extraction s’est interrompue en 1998 dernière date trouvée sur un front de taille.

C’est une carrière très émouvante car par moment on se sent proche de la vie passée du lieu.

D’après le Brgm, on peux parcourir plus de 1,3km de l’entrée au fond.  On confirme il y a même plus !

Dommage que tout soit arrêté vu les quantités encore gigantesques a exploiter…

(Merci à Yann pour les infos sur ce lieu !)

Un coucou aux maastrichiens a petromax qui passent presque tous les ans et qui le notent 😉

Depuis notre passage en 2012 l ‘intérieur a été ravagé par des ferrailleurs, mais la carrière a tenue le coup .

En 2016 un incendie de pneus et huile a pourri complètement la carrière , recouvrant ciel et sol de suie jusqu’au fond 🙁

Balade de 2012:

Ballade de 2015:

Balade de 2017:

Photo : Carrieres souterraines – Forts SDR | Urbex, Quarrex