Carriere du Clocher

CARRIERE DU CLOCHER

Les carrières souterraines en activités de nos jours sont rares.

Nous allons vous faire découvrir cette carrière souterraine de calcaire qui appartient a un ami, que nous remercions pour toute sa generosité.

La page evoluera au fil des visites…

A l’entrée les carriers debitent les pierres sur des scies ciculaires, monolames et « guillotines » (tronçonneuse verticale), les scuplteurs eux taillent les pierres pour des commandes spéciales.

Cette carrière est ancienne, mais au depart elle etait assez petite, en 1957 un certain Nino Mascitti la reprendra avec du materiel moderne: Quatre haveuses Korffmann, transpalette Hyster capacité 25Tonnes…

Voici un premier reportage d’un y a un an… les haveuses ont 70 ans… c’est fascinant, mais peu efficace !

Aujourd’hui la carriere redémarre fort apres une période de ralenti suite a l’arrêt de l’entreprise familiale. De gros investissements ont etés faits dont une spendide haveuse Fantini, qui permets enfin de mettre au repos (du moins en partie) les vénérables Haveuses Korffmann qui ont fonctionnées durant 70 ans !!!

Nino, etait passioné par la pierre en son histoire, il a fait amenager une magnifique salle de reception avec de superbes peintures représentant les carriers d’autrefois au travail, et beaucoup d’outils exposes. il y a meme une splendide cheminée qui chauffe fort !

Aujourd’hui c’est Jacques le propriétaire, passionné par sa pierre, il n’etait pas carrier mais a fait dans sa longue vie beaucoup de choses.

Il a appris au contact et maintenent c’est lui qui a repris les choses en main, et passe graduellement les affaires à son petit fils.

On sort la pierre a une vitesse incroyable:

là ou a la lance il fallait des jours pour trancher et defermer un bloc, la haveuse tranche un front de galerie de 6 blocs par jours !

Mais une lame avec des pastilles de carbure le tout auto graissé on ne joue plus dans la meme cour. Que de chemin parcouru depuis le Pic.

Dans les six blocs tous ne sont pas bons, fissures, trous, dissolutions… la pierre réserve toujours des surprises., il ya souvent des poches de vide ou de terre au ciel qu’il faut faire renforcer par les boulonnages et des betonnages renforcés, il serait grave qu’un ciel tombe.

Car cela arrive encore de nos Jours ( Vassens 2019)

Bref une belle aventure pour cette superbe carrière dont la vie est loin d’etre terminée !

Photo : Carrières souterraines – Forts | Urbex, Quarrex